En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer une navigation personnalisée En savoir plus sur les cookies

Ok, c'est noté !
  • fr
  • en
  • Sopexa présente son Wine Trade Monitor 2018

    18 septembre 2018Actus Sopexa

    Sopexa, agence spécialiste du Food & Drink à l’international, présente les conclusions du Wine Trade Monitor 2018, son enquête internationale et prospective dédiée aux vins[1] qui inclue cette année, pour la première fois, les vins effervescents.

    L’approche Sopexa est exclusive : interroger les opérateurs locaux, véritables intermédiaires entre les marques et les consommateurs, pour recueillir leur perception et ainsi comprendre et anticiper les tendances qui se dessinent pour les deux années à venir.

     

    En 2018, le Wine Trade Monitor se concentre sur six pays clefs : Belgique, Etats-Unis, Canada, Chine, Hong Kong et Japon. Au total ce sont 781 professionnels (importateurs, agents, grossistes, distributeurs et pure players du E-commerce), dont 77% de décideurs clés (PDG, Sales Managers, Buyers) qui ont répondu à notre enquête en ligne.

     

    Les conclusions de l’étude  :


    Référencement : quels vins trouve -t-on dans quels pays ?

    • Les vins français restent incontournables chez 9 professionnels interrogés sur 10.
      Ils devancent les vins italiens (76%) et espagnols (71%). Parallèlement, des challengers, présents chez 45 à 56 % des opérateurs, et menés par le Chili, l’Australie et les Etats-Unis, prennent de l’importance.

     


     

    Evolution des ventes

    Cités par 41% des opérateurs parmi les origines dont les ventes progresseront le plus d’ici 2020, les vins italiens gagnent du terrain 

    Certes, pour un opérateur sur deux, en 2017 et pour les deux années à venir, la France conserve son avance, notamment aux Etats-Unis, à Hong-Kong et en Belgique. Cependant l’enquête montre une relative fragilité des vins français sur les marchés chinois et canadiens où ils devraient être de plus en plus challengés par les vins italiens.

    C’est au Canada que ces derniers obtiennent le meilleur score :  56% des opérateurs leur prédisent une place dans le top trois des origines qui progresseront le plus. Les vins italiens gagnent aussi en visibilité en Chine où ils font leur entrée parmi les trois meilleures progressions des ventes d’ici 2020, pour 42% des répondants.

     

     

    Image & réputation des vins selon leur origine

    • Tous critères confondus, et pour 64% des participants à l’enquête, c’est l’origine France qui performe le mieux, devançant encore très nettement ses concurrents.

    On notera cependant une dégradation de l’image française en Chine et au Canada.

    • L’Espagne et le Chili se démarquent sur les critères de « l’attractivité des prix » et « vins pour tous les jours », devant l’Italie, qui, quant à elle, semble performer sur la dimension « innovation ».


    Evolution des formats & packagings

    • Les pays asiatiques restent très attachés au vin en bouteille et 66% des opérateurs asiatiques prédisent aux demi-bouteilles et autres petits formats la plus forte croissance.
    • Les formats alternatifs devraient progresser en Amérique du Nord : + de 40% misent sur les Bag in Box et les canettes.
    • Bien accueillis dans les pays asiatiques, les packagings et étiquettes connectés laissent l’Amérique du Nord plus dubitative.
      75 % des professionnels japonais interrogés et 54% des Chinois estiment qu’ils sont un atout pour rassurer le consommateur ultra connecté sur l’authenticité et la traçabilité du produit.

     


     

    Les catégories gagnantes

    • Les vins bios pour la première fois dans le top 3 des catégories les plus prometteuses (pour plus de 35% des opérateurs (hors Chine et Hong Kong) !
    • « L’appellation régionale » fait vendre et reste globalement le critère de valorisation le plus porteur d’ici 2020.
    • Le Rosé a toujours le vent en poupe en Amérique du Nord pour plus d’un professionnel américain sur quatre et plus d’un canadien sur deux.


    Régions : la palette des performances à venir

    • 4 régions françaises leaders pour le vin rouge : Bordeaux, Languedoc, Côtes du Rhône et Bourgogne
    • Les vins blancs de Marlborough (Nouvelle-Zélande) s’imposent partout sauf en Belgique, dans le top 2 des plus prometteurs, mais la Loire a conquis les Américains
    • Le vin en rose avec les rosés Provence-Corse que 63% des opérateurs citent dans leur Top 3 des ventes de rosé à venir !
    • Prosecco et Cava sont les effervescents les plus attendus sur tous les marchés



    Dynamisme des cépages

    Si le classement des 4 cépages classiques est stable (Cabernet Sauvignon, Chardonnay, Pinot noir, Merlot), le succès du Chenin Blanc aux Etats-Unis pourrait être le fer de lance d’une nouvelle tendance à surveiller.

     

     

    [1] Vins tranquilles et effervescents – hors spiritueux et vins supérieurs à 16°

     

    Contact Presse : Ghislaine Plus

    Illustrations : marieclairegrafilles.com