En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer une navigation personnalisée En savoir plus sur les cookies

Ok, c'est noté !
  • fr
  • en
    • Toutes les actus
    • On a pris un e-café avec Christophe Château, Directeur de la communication des Vins de Bordeaux

    On a pris un e-café avec Christophe Château, Directeur de la communication des Vins de Bordeaux

    23 avril 2020

    Nous sommes ravis de prendre un e-café avec Christophe Château, Directeur de la communication des Vins de Bordeaux. Dans le cadre du covid-19, vous menez de nombreuses belles opérations solidaires sur lesquelles nous aimerions échanger avec vous. Mais tout d’abord, pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre organisation ?

     

        

     

     

     

    Le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) a été créé en 1948. Il réunit les représentants des trois familles de la filière bordelaise : la viticulture, le négoce et le courtage. Son rôle est d’établir un contact permanent entre eux en vue de faciliter le règlement de questions communes.

     

    Le CIVB a 4 grandes missions sur plusieurs niveaux :

    • ÉCONOMIQUE : Assurer la connaissance de la production, du marché, de l’environnement et de la commercialisation des vins de Bordeaux dans le monde.

     

    • TECHNIQUE : Faire avancer les connaissances, préserver la qualité des vins de Bordeaux et anticiper les nouvelles exigences en matière d’environnement et de sécurité alimentaire.

     

    • MARKETING & COMMUNICATION : Positionner Bordeaux comme la marque de référence mondiale, créer un lien fort entre le consommateur et la marque Bordeaux, recruter, rajeunir et fidéliser les consommateurs.

     

    • INTÉRÊTS GÉNÉRAUX DE LA FILIÈRE : Protection des terroirs, lutte contre la contrefaçon, développement de l’œnotourisme.

     

    C’est très clair, merci pour cette présentation. Dans le contexte actuel, vous apportez votre soutien aux hôpitaux notamment à travers une vente aux enchères, vous nous racontez ?

     

    La douzième édition de Bordeaux Fête le Vin a naturellement été reporté à juin 2021. A la place de cela, l’opération s’est transformée en « Les vins de Bordeaux leur disent merci ». Une action solidaire montée par les acteurs du Vin de Bordeaux et l’Office du Tourisme de Bordeaux. A travers cette action, nous nous engageons à soutenir les professionnels de santé des hôpitaux de la Gironde.

     

    Pour cela, les femmes et les hommes des vins de Bordeaux, vignerons, négociants, caves coopératives, courtiers et professionnels de l’œnotourisme sont invités du 15 avril au 15 juin 2020 à faire un don sur la plateforme : www.lesvinsdebordeauxleurdisentmerci.com

     

    Ces dons, exclusivement en lien avec le vin et l’œnotourisme, constitueront le catalogue d’une grande et inédite vente aux enchères en ligne ouverte au grand public. La vente se déroulera du 15 au 21 juin sur la même plateforme créée pour l’occasion.

     

    Début juillet, 100% du montant récolté sera remis à Yann Bubien et Frédérique Albertoni, respectivement directeur général et directrice du Mécénat du CHU de Bordeaux, pour acheter du matériel et améliorer les conditions de travail du personnel des hôpitaux de la Gironde ayant été impactés par le Covid 19.

     

    Vous avez également mis en place d’autres actions, dont les bars à vin du CIVB à Shanghai qui régalent le personnel soignant du Covid-19, vous nous en dites plus ?

     

    Nous souhaitons apporter notre soutien aux soignants du covid-19 à travers le monde grâce divers actions. En effet, en Chine, à Shangai plus précisément, c’est à travers les restaurants French Paradox, sponsorisés par le CIVB, que nous manifestons notre soutien solidaire au corps médical qui s’est rendu à Wuhan pour combattre le virus. Ces restaurants et bars à vin de Shanghai ont proposé aux quelques 700 soignants, qui sont allés prêter main forte dans le premier foyer l’épidémie, de se voir offrir un dîner d’une valeur de 398 RMB (environ 51 €) et des vins à prix discount (-25%) du 20 au 26 avril.

     

    Avez-vous mis en place d’autres actions solidaires ?

     

    Les Vins de Bordeaux ont élaboré un dispositif en deux temps visant à soutenir ses différents acteurs partenaires (restaurants, sommeliers, cavistes). D’abord à court terme, pour les aider dans leur trésorerie, puis au moment de la reprise de leur activité. Pour l’instant, ce dispositif se met en place sur trois marchés prioritaires pour les Vins de Bordeaux : la France, la Belgique et les Etats-Unis.

     

    En France et en Belgique, les Vins de Bordeaux sont partenaires de deux plateformes de soutien au bénéfice des restaurants et cafés : horecacomeback.be (marché belge) et j’aimemonbistrot.fr (marché français). On peut y acheter en prévente un bon d’achat pour une consommation future dans l’établissement de son choix. Ce bon est abondé de 50% par les partenaires de l’action (dont les Vins de Bordeaux), qui financent également un fonds de garantie et la visibilité de l’opération.

     

    Aux Etats-Unis, les Vins de Bordeaux vont soutenir les sommeliers qui, dans ce contexte de confinement, se retrouvent au chômage. En effet, nous allons rémunérer des sommeliers pour qu’ils mènent des live tastings autour des vins bordelais. Ces vidéos seront ensuite relayées sur des sites partenaires de e-commerce, permettant d’accentuer la visibilité des vins sélectionnés. Les Vins de Bordeaux participeront également à une vente aux enchères organisée par la Maison Acker au profit des sommeliers, en apportant plusieurs lots de vins, https://www.unitedsommeliersfoundation.org/auction .

     

    Pour soutenir leurs partenaires restaurateurs et cavistes français au moment de la reprise et pour les aider à redémarrer leur activité, les Vins de Bordeaux proposeront des animations clefs en main à des restaurants et cavistes indépendants d’Ile de France et en Gironde. Ces animations seront menées par la brigade de formateurs (vignerons et œnologues) de l’Ecole du Vin de Bordeaux.  Ainsi, les Vins de Bordeaux ont la volonté d’être un partenaire actif de la reprise.