En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer une navigation personnalisée En savoir plus sur les cookies

Ok, c'est noté !
  • fr
  • en
  • Les tendances du marché agroalimentaire chinois pour 2018

    29 janvier 2018Actus et tendances food & drink

    Traditions et modernité se mêlent de façon inédite en Chine du fait de la croissance des classes moyennes et de la rapidité des progrès technologiques. Désireux d'améliorer leurs conditions de vie, les consommateurs chinois sont à la recherche de nouvelles expériences, notamment en matière de gastronomie. Nos équipes nous livrent les trois grandes tendances qui devraient définir le marché agroalimentaire chinois au cours de l'année à venir.

    La qualité nutritionnelle et la sécurité sanitaire avant tout

    De plus en plus sensibilisés aux enjeux sanitaires et à leur environnement, les consommateurs chinois évoluent vers une nouvelle exigence en matière d’achats alimentaires. D’après un rapport Nielsen, qualité et sécurité alimentaire, sont aujourd’hui les deux principaux critères de décision d’achat en Chine.
     

    Une tendance illustrée par l’évolution récente des ventes de nouilles instantanées sur ce marché : la World Instant Noodle Association (association mondiale des producteurs de nouilles instantanées) a révélé que les ventes en Chine et à Hong Kong de ces produits ont chuté de 17 %, passant de 46,2 milliards de paquets en 2013 à 38,5 milliards en 2016.

    Parallèlement, les Chinois attribuent aux yaourts haut de gamme des bienfaits sur la santé et le contrôle pondéral, d’où un marché qui explose : s’il représente 500 millions de dollars de ventes en 2010, celle-ci passent à 15,5 milliards en 2016, soit une augmentation de 206 %.

    Plus citadines, mais aussi plus jeunes, les classes moyennes émergentes privilégient les facteurs qualité et santé face au prix. Un ajustement des stratégies marketing que les professionnels de l’industrie alimentaire doivent désormais prendre en compte pour conquérir le marché chinois.

    L’ère des nouvelles expériences

    Les produits agroalimentaires, leur packaging et le merchandising disposent d’une botte secrète : leur capacité à offrir des expériences multisensorielles fortes. Un atout qui ne peut que faire mouche dans un pays où les consommateurs sont très curieux de nouveauté, d’innovation et ouverts aux nouvelles expériences gustatives.  

    Que ce soit par la présence d’éléments croustillants ou à mastiquer dans les boissons, ou d’autres textures inattendues dans les plats cuisinés, les nouvelles expériences offertes se multiplient.

    Cette créativité incite les consommateurs à partager leurs expériences sur les réseaux sociaux. Partager son expérience avec un nouveau produit tendance devient « statutaire » pour des consommateurs aimant afficher leur style de vie et leur personnalité sur les réseaux sociaux. Pour citer un exemple, le thé au fromage, un thé chinois garni de cream cheese fouettée pour une texture légère et aérée, a constitué l’une des tendances les plus en vogue en Chine l’an dernier. Poster des selfies sur WeChat après 2 heures de queue est un exemple parfait d’acquisition de statut social, où le fait de payer une tasse de thé 5$ a relativement peu d’importance quand cela permet de partager son expérience sur les réseaux sociaux.

     L’ère du nouveau retail

    Le grand nombre de propriétaires de mobiles, leur condition sociale, leur situation géographique et leur mobilité ont également incité les acteurs de l’e-commerce à élargir leur présence O2O (online to offline). La société avant-gardiste Alibaba a été la première à lancer le concept de « Nouveau Retail », définie par Jack Ma comme étant la poursuite de « l’intégration du commerce online et offline, de la logistique et des données sur une seule et unique chaîne de valeur ».  Alibaba a fait ses premiers pas dans l’univers du commerce physique l’an dernier, en ouvrant plusieurs supermarchés sous l’enseigne Hema Xian sheng (盒 馬 鮮 ).

     

    Ces magasins s’appuient sur les données et les technologies de logistique intelligente pour intégrer harmonieusement les systèmes online et offline afin de proposer une offre inégalée de produits alimentaires frais.  Outre Alibaba, d’autres détaillants onlines comme JD.com, Mei Tuan et Zhang Yu Sheng Xian ont ouvert des magasins pour y commercialiser des produits frais.

    Ce concept de nouveau retail ne prétend pas remplacer l’e-commerce, mais au contraire y contribuer en offrant une expérience professionnelle comme la livraison rapide de produits alimentaires frais. Il est particulièrement apprécié dans ce pays où les produits frais sont privilégiés pour la cuisine.

    Les technologies et les services de retail online vont révolutionner le commerce de détail pour répondre aux besoins croissants des consommateurs. Les cinq prochaines années, une nouvelle ère s’ouvrira au secteur du retail.