En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer une navigation personnalisée En savoir plus sur les cookies

Ok, c'est noté !
  • fr
  • en
  • Le vin : une boisson qui séduit le Japon

    18 décembre 2018Actus et tendances food & drink

    Depuis la fin des années 1990, le vin s’est doucement imposé dans les circuits de distribution nippons. On le trouve partout : magasins de proximité (convenience stores), supermarchés, grands magasins, liquor shops, online, en restauration et en hôtellerie. Il y a 20 ans, l’écart des volumes consommés entre le saké et le vin était de 9. Il est actuellement de 1.5. Le marché est donc devenu très stable et s’est graduellement ancré dans les habitudes de consommation des Japonais.  

    ——

    Retour sur ce phénomène avec Alexandra Berthelot, spécialiste de la communication Vin chez Sopexa à Tokyo. 

    ——

    Comment le consommateur japonais appréhende-t-il le vin ?

     

    Aujourd’hui, 29% de la population japonaise déclare boire régulièrement du vin (au moins une fois par mois). Pour vous donner un chiffre clé, les japonais consomment 3.6 litres de vin par personne par an. Plus de 8 litres par an pour un Tokyoïte.

     

    Peut-on dire qu’il y a un consommateur type de vin japonais ?

     

    Aujourd’hui la consommation de vin est en partie portée par les séniors. L’enjeu est donc de capter les jeunes consommateurs qui ont un rapport plus modéré à l’alcool mais qui sont plus sensibles à la nouveauté. Bon nombre de consommateurs japonais de vin ont une culture œnologique développée. Les formations à la dégustation rencontrent un grand succès, notamment auprès des femmes.

     

    Y’a-t-il des cépages plus plébiscités que d’autres ?

     

    Concernant le vin rouge, les cépages Cabernet Sauvignon et Merlot font l’unanimité. Tout comme le Chardonnay et le Sauvignon pour le vin blanc. Au-delà de ça, les japonais auront tendance à préférer des vins blancs fruités, faciles à boire, acidulés et frais (agrumes, pomme, poire, pêche par exemple) et des vins rouges plutôt riches et tout aussi fruités (framboise, cassis, mûre, canneberge ou encore cerise.)

     

    Quelles sont les principales tendances de consommation du vin au Japon ?

     

    Les vins avec un meilleur rapport qualité-prix : Les amateurs de vin sont de plus en plus nombreux et à la recherche d’un vin de qualité à prix abordable. En 2017, 73% des volumes de vin importés se positionnaient de ¥500 à ¥1 500 (de 3.9€ à 11.7€) : un segment bas sur le marché japonais.

    Les consommateurs japonais boivent de plus en plus à la maison : Selon une étude menée par Asahi Holdings en 2017, plus de 70% des consommateurs d’alcool japonais boivent à la maison au moins deux fois par semaine.

     

    Les vins bio, du cool-climate et l’approche écologique :  Comme en Europe, l’intérêt des consommateurs reste fort pour les vins bios et les vins naturels. La mention ‘sans additifs’ plaît beaucoup aux japonaises. De même, les professionnels japonais se sont intéressés au réchauffement climatique et notamment à son influence sur la production de vin.

     

    Les vins effervescents : Ces derniers connaissent une véritable popularité auprès des consommateurs japonais ! Le marché est en croissance constante depuis 2009 (+77% d’importations entre 2009 et 2017). Le Champagne, en particulier, est en plein boom. Le CIVC rapporte une augmentation des expéditions de Champagne vers le Japon à +17.6% en volume et +21.3% en valeur en 2017. On peut dire que les vins effervescents accompagnent très bien la cuisine japonaise.

     

    Qu’est-ce que le Wine Blend Palette ?

     

    C’est avant tout le concept qui se fait le reflet d’une tendance de consommation nippone, notamment grâce à l’hyperpersonnalisation. Wine Blend Palette c’est un service lancé le groupe Kikkoman permettant à ses clients d’acheter les vins qu’ils auront eux-mêmes créés en décidant des assemblages. Ce nouveau service est disponible depuis le 9 novembre. Dans de nombreux domaines viticoles à travers le monde, la fabrication du vin se fait grâce aux mélanges de cuvées issues de cépages, de zones de production ou de millésimes différents. Chacun peut créer des vins originaux en décidant lui-même des assemblages, un procédé et un savoir-faire qui était jusqu’à présent réservée aux seuls œnologues. Sur le site « Wine Blend Palette », les internautes peuvent choisir jusqu’à 5 cuvées parmi 7 cuvées de vins rouges pour des vins qui leurs seront livrés par la poste à un prix variant entre ¥2 000 et ¥3 000 la bouteille de 72 cl.