En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer une navigation personnalisée En savoir plus sur les cookies

Ok, c'est noté !
  • fr
  • en
    • Toutes les actus
    • Taïwan s’ajoute à la liste des pays interdisant les huiles partiellement hydrogénées

    Taïwan s’ajoute à la liste des pays interdisant les huiles partiellement hydrogénées

    Actus et tendances food & drink

    Vous les mangez dans le pain, les gâteaux, les confiseries, les aliments frits… Les acides trans gras sont partout ! Le Taïwan, suivant l’exemple de certains pays européens, a décidé de dire stop.

    Vous les mangez dans le pain, les gâteaux, les confiseries, les aliments frits… Les acides trans gras sont partout ! Le Taïwan, suivant l’exemple de certains pays européens, a décidé de dire stop.

     

    Au 1ier juillet 2018, les huiles artificielles partiellement hydrogénées seront interdites d’utilisation au Taiwan. Toute compagnie ne respectant pas cette loi se verra attribuer une amende pouvant aller jusqu’à 3 millions de dollar taïwanais soit 85 540 euros.

     

    Le saviez-vous ? Utilisées dans la fabrication de produits alimentaires en raison de leur stabilité et de leur résistance thermique au niveau moléculaire, les huiles partiellement hydrogénées ont la qualité d’augmenter la durée de vie du produit. Malheureusement, elles sont aussi la principale source d’acides gras trans, très nocifs pour la santé.

     

     

    bouteille d'huile et olives

     

    La consommation d’acides gras trans a été associée aux maladies cardiovasculaires, a déclaré Yan Tsung-hai (顏宗海), toxicologue en chef d’un hôpital Taïwanais. D’après les recherches scientifiques, elle pourrait également développer un risque accru d’obésité, de stéatose hépatique et de maladie d’Alzheimer.

     

    En Europe, seuls l’Autriche, le Danemark, la Hongrie, l’Islande, la Norvège et la Suisse imposent des restrictions en matières d’huiles hydrogénées.

     

    Au Japon, plusieurs gros fabricants agroalimentaires comme Meiji (confiseries, produits laitiers, etc…) viennent de renoncer à l’utilisation de ces huiles. Les consommateurs japonais sont réellement sensibilisés au développement d’un mode de vie plus sain avec la réduction des acides gras.

    On peut donc prévoir une forte augmentation de la demande d’huiles autre qu’hydrogénées, comme l’huile de palme, suite à cette annonce.