En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer une navigation personnalisée En savoir plus sur les cookies

Ok, c'est noté !
  • fr
  • en
  • Le Nakashoku : un marché japonais appétissant !

    Actus et tendances food & drink

    Le Nakashoku, kézako ? En japonais, cela désigne la vente de plat cuisiné à emporter, comme par exemple les bentos. Un secteur en pleine explosion au Japon : en 2017, il franchit pour la première fois la barre des 10 000 milliards de yens de chiffre d’affaires !

    Un marché étroitement lié aux modes de vie

    Le développement des ventes s’explique par l’augmentation du nombre de ménages où les deux concubins travaillent : ils ont donc moins de temps pour cuisiner ! Rapporter à la maison des bentos ou des plats prêts à manger… C’est pratique ! Cela permet d’expédier rapidement le repas et évite d’avoir à faire cette corvée qui est la vaisselle.

     

    Les magasins spécialisés dans les plats à emporter enregistrent d’excellents résultats. D’après la Japan Ready-made Meal Association, le secteur de la restauration hors domicile représentait 35,6% des dépenses en aliments et en boissons des ménages en 2016. Aujourd’hui, les restaurants sont de plus en plus concurrencés par les autres types de points de vente comme les épiceries et autres supermarchés qui s’efforcent de répondre à la demande croissante des consommateurs.

     

    Box of rice ball motifs

     

    Un marché prit d’assaut par la grande distribution  

    La chaîne de superettes ouvertes 24/24 Lawson veut porter à 6 000 d’ici la fin 2018 le nombre de ses points de vente disposant d’installations pour préparer des bentos et des mets à emporter, soit une hausse de 40% par rapport à l’exercice 2017. Son concurrent Family Mart, franchise dans la distribution japonaise, va investir 35 milliards de yens d’ici février 2020 pour offrir un service traiteur au sein de ses magasins composés de plats préparés directement sur place.

     

    Les supermarchés alimentaires étoffent également leur assortiment. Depuis 2017, Summit prépare dans certains magasins jusqu’à 21h00 des mets prêts à être consommés. Et comme les produits se vendent bien, l’enseigne a donc décidé d’élargir le service à l’ensemble de ses points de vente.

     

    Selon le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales Japonais, le nombre de ménages à double revenu en 2017 s’élevait à 11,88 millions, en hausse pour la 6ème année consécutive. Le marché du « nakashoku » devrait donc continuer sa croissance et la concurrence n’a pas fini d’augmenter !