En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer une navigation personnalisée En savoir plus sur les cookies

Ok, c'est noté !
  • fr
  • en
  • #InsideOut: Rencontre avec Matthieu Vincent, DigitalFoodLab

    Interview

    Sopexa est allée à la rencontre de Matthieu Vincent, co-fondateur de WeCook.fr et de DigitalFoodLab, une agence qui fait la promotion de l’écosystème FoodTech.

    Quelle est la mission de DigitalFoodLab ?

    Spécialiste de la FoodTech, DigitalFoodLab développe l’écosystème français et rapproche les grands comptes industriels, distributeurs, agences, investisseurs et startups, notamment avec les évènements de networking DigitalFoodClub…

     

    Quelles sont vos ambitions de demain ?

    L’ambition de DigitalFoodLab est de faire en sorte que la France rattrape son retard dans le domaine de la FoodTech (8% du PIB agro-alimentaire mondial contre seulement 0,45% des investissements FoodTech) puis, devienne le pays leader de cet écosystème. C’est donc, créer des outils et des events pour rapprocher les grands comptes et investisseurs et pour mettre en lumière les atouts de la France en matière de FoodTech.

     

    La FoodTech, c’est quoi ? 

    Un projet qui porte à la fois sur l’alimentation (restauration, distribution, agriculture, transformation agro-alimentaire, contenu culinaire & nutrition) et qui utilise une nouvelle technologie dans sa production, sa distribution ou son modèle économique.

     

    Concrètement cela va donc de la vente en ligne de produits d’épicerie fine ou de jus pressés à froid à de la recherche avancée sur les protéines animales ou la création de substituts de repas. Avec l’expérience de plusieurs centaines de discussions avec des entrepreneurs et de milliers de projets analysés, DigitalFoodLab propose de classer les projets FoodTech en 6 catégories : FoodService, BigData & Coaching, FoodScience, Retail & Delivery, Media et AgTech.

     

    Votre devise au travail ? 

    La meilleure façon de prédire l’avenir est le créer !

     

    Une cause qui vous tient à cœur ?

    Faire de Paris et de la France un pays leader dans son écosystème.

     

    Le pays leader de la FoodTech?

    Les États-Unis, d’assez loin, tant sur la variété des offres proposées, les montants investis en R&D et l’adoption par les consommateurs.

     

    Une innovation dans le secteur alimentaire qui vous a le plus marqué ? 

    Toute la R&D sur des produits alimentaires réalisée par des startups pour développer de nouvelles protéines végétales permettant de construire des produits de substitution à la viande, à la mayonnaise, etc. On voit des comportements qui se rapprochent de l’industrie pharmaceutique avec beaucoup d’investissements et des brevets.

     

     Comment mangerons nous demain – pronostic  ?

    C’est là, la beauté de cet écosystème foisonnant. Il va permettre la fin du modèle alimentaire unique. Chacun est en train de se construire son alimentation. Pour l’instant ceci est tâtonnant, mais la recherche sur la personnalisation alimentaire s’accélère, qu’elle soit issue de la science avec la recherche de la meilleure alimentation, issue de votre génome, les nutrigenomics ou qu’elle vienne de conviction comme le régime Paléo. 

     

    Les start-ups à suivre?

    Nous sommes particulièrement attentifs au développement des boissons se substituant aux repas, particulièrement de Feed ainsi que des nouveaux services de Home delivery qui proposent non pas de vous livrer un repas d’un restaurant mais ceux d’un chef amateur cuisinant depuis chez lui, avec par exemple Shar’eat.

     

    Le prochain DigitalFoodClub event ?

    Le 19 janvier à 19h30, à Dauphine, la 16ème edition du DigitalFoodClub présentera 4 startups de la FoodTech, et dévoilera à cette occasion quelques tendances à suivre en 2017.
    Toutes les startups peuvent candidater pour pitcher leur projet devant investisseurs, entrepreneurs et industriels.