En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer une navigation personnalisée En savoir plus sur les cookies

Ok, c'est noté !
  • fr
  • en
  • #InsideOut : JD.com part à la conquête de l’Europe

    19 juin 2018Interview

    JD.com vous connaissez ? Le détaillant en ligne et hors ligne chinois est devenu la troisième plus grande entreprise Internet au monde en termes de chiffre d’affaires après Amazon et Google (Fortune Global 500). Au cours des 12 dernières années, JD.com a concentré ses efforts technologiques sur la construction d'une chaîne d'approvisionnement et une logistique parmi les plus efficaces au monde pour devenir aujourd’hui une des références du e-commerce mondial. Rencontre avec Florent Courau, Directeur général France de JD.com qui a ouvert en Janvier 2018, le premier bureau européen de ce géant du e-commerce.

    Florent Courau, Directeur Général France de JD.com

     

    Votre rôle et vos missions chez JD.COM ?

     

    Tout d’abord, faire connaître cet acteur majeur de l’e-commerce mondial en France. Ensuite, aider les marques françaises à cibler les consommateurs chinois par le biais de notre plateforme, mais aussi grâce à nos services de retail, de logistique et d’intelligence artificielle.

     

    Une définition de l’ADN de JD.COM ?

     

    JD.com, c’est à la fois une société de e-commerce, de logistique et de technologies. Notre vision, c’est de faire bénéficier les marques internationales et les consommateurs chinois de toutes ces fonctions.

     

    Trois mots pour définir le e-commerce aujourd’hui ?

     

    • … en Chine ?

    Social, fluide, phygital

     

    • … reste du monde ?

    Global, agile, conversationnel

     

    Que recherchent vos clients ?

     

    L’authenticité et la qualité des produits que nous fournissons est la raison principale pour laquelle nos  300 millions de clients chinois viennent acheter sur JD.com.

     

    Par exemple, les Domaines Barons de Rothschild (Lafite) ont choisi JD.com pour vendre leurs produits en Chine après avoir été victimes de nombreuses contrefaçons. Les consommateurs comme les marques savent que ce qui se vend sur JD.com est authentique.

     

    Nos marques partenaires, recherchent quant à elles le service complet pour pénétrer au mieux le marché chinois. Nous avons une alliance par exemple avec Tencent, qui nous autorise à combiner les données sociales de Wechat, le principal média social, et les données commerciales de notre plateforme. Ceci nous permet de mieux comprendre les consommateurs et leurs comportements d’achat, et de mettre en place des ciblages très puissants.

     

    Une tendance de consommation que vous avez identifiée ?

     

    … en Europe ? Les consommateurs européens veulent toujours plus d’expérience, mais ont moins de temps à consacrer au shopping. Ils souhaitent à la fois plus de digital mais aussi plus d’humain. Ils veulent être mieux compris mais sont réticents à partager leurs données… Autant de défis pour les marques et les points de vente pour appréhender ces contradictions.

     

    … en Asie ? l’achat doit être possible partout, à tous moments de la journée, sans obstacle ou contrainte intermédiaire. Les produits vont désormais à la rencontre du client, tout au long de sa vie, et cela est possible grâce à l’utilisation de nouvelles technologies comme l’Intelligence artificielle.

     

    La livraison par robots autonomes est désormais possible en Chine.

     

    JD.COM est le premier vendeur de Vin en Chine – quelle est votre recette du succès ?

     

    Les vins (et surtout les vins français !) sont très populaires sur JD.com et nos consommateurs sont pour la plupart plus attentifs à la qualité qu’au prix.

     

    Nous avons vendu 40 millions de bouteilles de vin l’an passé, dont 18 millions de bouteilles de vins européens et avec une part de marché de 36,4% pour les vins français chez JD.com. Notre succès se base sur la confiance que nous avons établi avec nos fournisseurs et nos consommateurs. Nous achetons une part importante du vin dans les vignobles à l’étranger et les livrons directement à nos consommateurs en Chine. L’authenticité est une fois de plus la clé.

     

    JD.com s’est engagé en janvier dernier à vendre 2 milliards d’euros de produits français en Chine. Quels vont-être les produits phares mis en avant ?

     

    Ces dernières années on a vu se manifester un intérêt croissant de la part des consommateurs chinois envers les marques françaises dans les secteurs du luxe, de la mode, de la beauté mais aussi de l’agroalimentaire et des vins et spiritueux.

     

    Tous ces secteurs font partie de nos priorités, mais l’agroalimentaire est un secteur que nous souhaitons particulièrement développer sur JD.com. Le marché de la e-grocery en Chine connaît une croissance très importante. Une illustration de cette tendance la vente de plus de 140 000 homards vivants canadiens effectuée en 24 heures seulement lors de notre journée de promotion des marques canadiennes le 14 juillet 2017 !

     

    Nous venons d’ailleurs cette semaine de lancer sur JD.com la vente de crevettes de Madagascar, élevées par Unima une société française soucieuse de l’environnement.

     

    L’expérience client selon JD.COM ?

     

    Une expérience d’achat intégrée, sans frontière ou ni obstacle, et sans limite de temps ou ni lieu.

     

    Automatisation de la livraison de colis par JD.com à Shanghai

     

    Les prochains défis de JD.COM ?

     

    En Chine, le défi pour JD.com est de continuer à répondre aux attentes des consommateurs chinois – de plus en plus nombreux et jeunes, mais surtout représentatifs du consommateur du futur en termes d’attitude et d’exigences. En Europe, nous voulons démontrer à un nombre croissant de nouvelles marques que nous sommes le partenaire idéal pour les aider à pénétrer le marché chinois.